Junior-Entreprises, un Mouvement Étudiant diversifié

Le plus grand Mouvement Étudiant de France est aussi l’un des plus diversifiés

Né il y a 50 ans, le Mouvement des Junior-Entreprises tire sa force de sa diversité et de son fort ancrage territorial.

Diversité territoriale

À l’heure où les Français sont à la recherche d’un fonctionnement décentralisé de leurs institutions, les Junior-Entreprises sont elles déjà présentes dans 83 villes en France métropolitaine couvrant l’ensemble des régions à l’exception de la Corse.

Les Junior-Entreprises sont présentes dans toute la France

Implantation géographique des Junior-Entreprises françaises
 

4 fois par an des congrès sont organisés dans l’ensemble de ces régions par le Mouvement.

Les Junior-Entrepreneurs y reçoivent des formations délivrées par les partenaires du Mouvement, la CNJE, ou bien par d’autres Junior-Entreprises et profitent de ces grands rassemblements pour échanger et networker lors de moments informels.

De Saint-Jean-de-Monts en Vendée au Rouret en Ardèche en passant par Bordeaux en Gironde, les Junior-Entreprises apportent leur dynamisme partout là où elles passent.

Diversité académique

Bien que créées en 1969 au sein d’écoles de commerce, un demi-siècle plus tard les Juniors-Entreprises présentent un visage bien différent.

En effet, 60 % des structures se sont aujourd’hui installées en écoles d’ingénieurs, où elles permettent aux étudiants de compléter leur formation technique avec l’acquisition de compétences commerciales telles que la gestion de projet ou encore la relation client, compétences complémentaires à leur diplôme.

Les J.E. permettent ainsi aux étudiants d’améliorer leur insertion professionnelle en leur permettant d’acquérir, en parallèle de leur formation, des compétences et expériences largement valorisables lors de leur recherche d’emploi.

Ces dernières années, le Mouvement s’est aussi fortement développé dans les universités à l’instar des Junior-Entreprises de l’Université de la Sorbonne ou de l’Université Paris Dauphine, structures qui représentent aujourd’hui 20% des Junior-Entreprises du Mouvement. Ce développement en universités a largement participé à la croissance du nombre de Junior-Entreprises en France comme le présente le graphique ci-dessous.

Les Junior sont de plus en plus nombreuses

Évolution du nombre de structures sur les 10 dernières années
 

Le mouvement a aussi su se développer en élargissant son réseau à des écoles proposant des formations plus spécifiques comme l’ISIT, école de traduction, qui possède une Junior-Entreprise depuis plusieurs années, l’école 42 ou encore Epitech dans lesquelles des structures ont récemment été intégrées au Mouvement.

La diversité est telle qu’aujourd’hui les écoles de commerce, initialement majoritaires, ne représentent plus que 20% des 200 structures du Mouvement.

Diversité et parité

Alors qu’aujourd’hui les femmes sont parfois sous représentées dans les formations du supérieur et en particulier en école d’ingénieurs, le Mouvement des Junior-Entreprises fait preuve d’une parité sans équivoqueEn effet, aujourd’hui 45% des 25 000 personnes qui composent le premier mouvement étudiant de France sont des femmes.

Diversité et excellence

Implantées dans près de 200 établissements d’études supérieures, les Junior-Entreprises se démarquent aussi par leur excellence et leur prestige. A l’échelle nationale, ce sont 19 des 20 meilleures écoles de commerce et 24 des 25 meilleures écoles d’ingénieurs qui ont au sein de leur établissement une Junior-Entreprise (source : classement l’étudiant). Selon le QS World University Ranking, ce sont cette fois-ci 19 des 20 meilleures écoles et universités françaises qui possèdent une J.E.

 

Fort de cette présence dans plus de 80 villes, les Junior-Entreprises partagent toutes un point commun, celui de faire monter en compétences l’ensemble des Junior-Entrepreneurs. Par leur diversité, les Juniors parviennent d’année en année à former de plus en plus de Junior-Entrepreneurs partout en France, et ce depuis 50 ans.

CONTENU ASSOCIÉ