Un logiciel dans une exposition d’art

art ingénieurie junior-entreprises logiciel services

par Junior INSA Services
pour Marc Loisèle

L’art existe depuis des millénaires et continue de s’adapter à la société dans laquelle il évolue. Modifications sociétales, désaccords idéologiques… l’art est le reflet de son époque ! Aujourd’hui, les nouvelles technologies s’invitent dans le jeu et modifient une nouvelle fois notre relation à l’art.

Artiste toulousain ayant exposé en Europe et aux Etats-Unis, Christian de Cambiaire est connu pour ses oeuvres utilisant des processus itératifs à partir d’ensembles géométriques notamment. En avance sur son temps, il a également travaillé sur le concept de distribution algorithmique pour générer ses oeuvres à partir d’un programme informatique original. Décédé en 2016, ses neveux ont souhaité lui rendre hommage en permettant la réalisation d’un de ses derniers projets : le logiciel “Fragment”.

Œuvres de l'exposition de l'artiste Christian de Cambiaire

Ils se sont tournés vers Junior INSA Services, la Junior-Entreprise de l’INSA de Toulouse, experte en ingénierie. En s’appuyant sur les compétences en programmation d’un de ses consultants, Junior INSA Services a pu proposer en moins d’un mois le logiciel imaginé par Christian de Cambiaire. Facile d’utilisation avec une interface simplifiée, “Fragment” est donc la première oeuvre vivante basée sur un logiciel qui, en continu, décompose puis assemble de façon aléatoire des images à partir de carrés de taille réglable. Chaque oeuvre créée est ainsi unique et éphémère.
“Fragment” fait partie de l’exposition retraçant l’oeuvre de Christian de Cambiaire du 1er juin au 26 juillet 2019, proposée par l’association William Blake au Château Henri IV de Nérac.

Junior-Entrepreneurs de Junior INSA Services à l'exposition au château Henri IV de Nérac

Citation du client

Marc Loisèle,

“Aujourd’hui, devant l’intérêt manifeste que le public exprime devant le logiciel en fonction et compte tenu du sérieux des prestations que les élèves ingénieurs ont mis en œuvre à l’élaboration de cet algorithme à vocation artistique, il n’est pas exclu que nous poursuivions cette première expérience positive !”

Contenu associé