Grand Débat National : les Junior-Entreprises engagées dans toute la France

administration publique marketing projet

par Junior Consulting Sciences Po et Sciences Po Lille Junior Conseil
pour Mission Grand Débat, rattachée aux services du Premier Ministre

Pendant deux à trois semaines, Junior Consulting Sciences Po, Junior-Entreprise de Sciences Po Paris, a coordonné la présence d’étudiants pour animer les stands du Grand Débat organisé par le Gouvernement, dans 5 régions françaises.

Une mobilisation nationale

Vous les avez peut-être croisés dans les gares et les postes, à Créteil, à Limoges, à Épinal… En février et en mars, les étudiants volontaires des campus de Sciences Po ont rejoint les stands du Grand Débat organisé par le Gouvernement, à la suite de la lettre du Président de la République adressée le 13 janvier aux Français sur un certain nombre de questionnements.

L’objectif ? Faire participer le maximum de citoyens au Grand Débat pour collecter le plus d’opinions sur les quatre thèmes proposés : la transition écologique, la fiscalité et les dépenses publiques, la démocratie et la citoyenneté, l’organisation de l’État et des services publics. Pour ce faire, Junior Consulting Sciences Po a mobilisé les étudiants en région Île-de-France, en Région Grand Est, en Région Centre-Val de Loire, en Région Normandie et en Région Nouvelle-Aquitaine.

Une expérience citoyenne

Les étudiants de la première année au master ont pris le train, les transports en commun, la voiture pour rejoindre leurs stands. Sur place, en binôme, ils ont informé sur le déroulement du Grand Débat, expliqué les modalités de participation, distribué et aidé à compléter les questionnaires thématiques sur papier et sur tablette numérique.

A Évreux ou à Guéret, les étudiants de Sciences Po ont eu l’occasion de mobiliser leurs connaissances en lien avec la médiation citoyenne, la participation démocratique, les sciences sociales ou encore l’histoire des institutions politiques. Un socle nécessaire pour faire émerger la participation, permettre l’inclusion de tous les citoyens, assurer la transparence et la neutralité des informations.

La diversité des étudiants mobilisés

Dès le recrutement des étudiants-animateurs, la Junior-Entreprise de Sciences Po Paris a constaté un élan de motivation pour participer à cette mission ancrée dans l’actualité, en toute neutralité. Plusieurs dizaines d’étudiants sont intervenus, scolarisés dans les campus de Sciences Po à Paris, à Nancy, à Reims, au Havre et à Poitiers.

“L’animation de stands dans le cadre du Grand Débat National a posé de nombreux défis d’organisation et de timing qui étaient très enrichissant”, estime Thibaut Houriez, Vice-Président de Junior Consulting Sciences Po. S’il a contribué à la coordination des stands, il a aussi participé au travail d’animation et de médiation en Nouvelle-Aquitaine, comme dans la gare SNCF de Limoges et dans le bureau de poste de Périgueux. “Recueillir la parole des citoyens a demandé un savant mélange d’enthousiasme, de relationnel et de patience”, ajoute-t-il.

A l’image de son homologue parisien, Sciences Po Lille Junior Conseil s’est également impliquée dans cette Mission Grand Débat comme en témoigne Camille Sebire, présidente de l’association :

« Outre le caractère enrichissant et formateur de cette expérience pour les 10 étudiants s’étant investis au sein de la région Hauts-de-France, celle-ci fait sens avec l’intérêt que nous portons à Sciences Po Lille pour l’objet public et politique et la manière dont nous sommes formés à porter un regard critique sur les sujets d’actualité. Le Grand Débat National fut une réelle occasion de mettre en application les compétences des étudiants de notre école. Nous souhaitons poursuivre cette démarche afin d’apporter ce savoir-faire unique aux acteurs du monde public et politique ; dans un contexte où les échanges s’intensifient et où les données à traiter sont omniprésentes, Sciences Po Lille Junior Conseil se positionne comme l’interlocuteur privilégié de ces acteurs. »

De gauche à droite : François Chazot (Directeur de cabinet de la Préfecture d'Indre-et-Loire), Masami Marbot et Marine Dolomie (consultantes chez Junior Consulting Sciences Po).

Contenu associé