Junior-Entreprises : les étudiants agissent face à la crise du COVID-19

L'engagement sans faille des Junior-Entreprises face à la crise sanitaire.

Alors que la pandémie du COVID-19 a entraîné de nombreux bouleversements sociétaux, sociaux et économiques, de nombreuses initiatives ont émergé pour lutter contre les conséquences du phénomène et faciliter le quotidien de chacun.

Les étudiants des grandes écoles et universités se mobilisent au sein des Junior-Entreprises et proposent des initiatives tant au sein du monde étudiant qu’auprès de nombreux professionnels. Financement d’organisme, actions solidaires, études pro bono… les projets ambitieux se multiplient ! Le premier mouvement étudiant confédéré de France, avec 200 structures réparties dans les établissements d’Enseignement Supérieur s’impliquent et initient bon nombre d’actions pour contribuer à la lutte citoyenne contre le COVID-19.

Alors que la France était confinée, les Junior-Entreprises ont récolté plus de 60 000 € pour des organismes acteurs dans la lutte contre le COVID-19, dont l’Institut Pasteur et la Fondation de l’Abbé Pierre, ou d’autres organismes régionaux tels que l’AP-HP, l’AP-HM ou le CHU de Lille.

« De quelle façon pouvons-nous nous engager dans l’effort global ? » C’est une question qui trottait dans la tête des membres d’ESSCA Junior Conseil depuis déjà quelques semaines. Au vu des circonstances actuelles, toute l’équipe a pris la décision de participer à l’effort collectif pour la recherche en faisant don de 2000€ auprès de l’Institut Pasteur.​ En ces temps de crise sanitaire, il est particulièrement important pour nous de soutenir de telles causes afin de trouver des solutions pour sortir de cette pandémie et de mieux se protéger contre les prochaines.​ Nous avons porté notre choix sur cette fondation à but non lucratif ayant pour mission de contribuer à la prévention et au traitement des maladies, en priorité infectieuses, par la recherche, l’enseignement, et la menée d’actions de santé publique.​

Hugo GESBERT – ESSCA Junior Conseil

Après concertation, tous les membres de Centrale Lille Projets ont décidé de participer activement à la lutte contre le coronavirus (covid 19) en faisant un don au fond de dotation du CHU de Lille. En cette période de crise sanitaire inédite, il nous semblait important d’utiliser la partie du budget normalement réservée aux congrès, annulés de fait, en la reversant à la recherche médicale ainsi qu’au personnel soignant, pour leur affirmer notre soutien. En effet, en tant que futurs ingénieurs, nous nous sentons tous sensibles et concernés par la recherche et les innovations cruciales au bien-être et au développement de nos sociétés non seulement au quotidien, mais de façon encore plus profonde en ces moments particuliers. Notre choix s’est porté sur un don auprès du CHU de Lille de par sa proximité avec notre structure mais aussi parce que les Hauts de France sont une des régions les plus touchées par la pandémie.

Audrey Guilhou – Centrale Lille Projets

Junior ESSEC (ESSEC), ESCP Junior Conseil (ESCP Europe), Junior CentraleSupélec (CentraleSupélec), Junior Consulting Sciences Po (Sciences Po)… Nombreuses sont les Junior-Entreprises ou regroupements de structures de groupes d’écoles (comme les Juniors INSA) qui ont proposé des solutions innovantes pour lutter contre la pandémie.

Junior CentraleSupélec, Junior-Entreprise de CentraleSupélec, participe comme d’autres Junior-Entreprises à des appels à projets comme celui du Ministère des Armées lancé par l’Agence de l’Innovation de Défense (AID).

“Alors que le Ministère des Armées déposait un appel à projets, à la recherche de solutions innovantes directement mobilisables dans la lutte contre le CoviD-19, nous avons immédiatement pris conscience de la possibilité d’allier les compétences de nos chefs de projets, celles de nos étudiants et notre profonde volonté de contribuer au mouvement de solidarité nationale pour participer à ce mouvement de solidarité nationale,”

Victor Perroux -Junior CentraleSupélec

D’autres Junior-Entreprises travaillent de leur côté pour développer elles-mêmes leur matériel, comme ETIC INSA Technologies, Junior-Entreprise de l’INSA Lyon, qui développe des dispositifs pour transformer des masques de plongée en pièces de respirateurs artificiels afin de pallier l’insuffisance de matériel à disposition du corps médical.

« ETIC INSA Technologies participe, depuis quelques semaines, à la production de matériels de protection à destination du personnel soignant.
Le message était simple : nous sommes une école d’ingénieurs qui dispose de moyens de production (imprimantes 3D, découpes laser, …) performants, nous devons les mettre à profit !
Aujourd’hui ce n’est pas moins de 80 enseignants, personnels, étudiants, et membres d’associations, qui se mobilisent chaque jour pour produire du matériel directement livré aux hôpitaux et autres organismes dans le besoin. Le mouvement de solidarité générale est admirable, et l’unification dont le groupe fait preuve, a aujourd’hui permis de transmettre 9000 visières aux différents demandeurs.”

Erwan Cavelier – ETIC INSA Technologies

Certaines Junior-Entreprises ont également organisé des Hackathons afin d’apporter le plus rapidement possible une réponse à la crise du COVID-19, comme les AMJE, Juniors des Arts et Métiers. Ce concours, destiné à l’ensemble de la communauté Arts et Métiers, incluant les étudiants, alumni, professeurs, chercheurs ou membres de l’administration avait pour vocation de répondre à la crise actuelle. Un autre hackathon avec un objectif similaire a été réalisé par JuniorConsulting Sciences Po, Junior-Entreprise de Sciences Po Paris, accompagné de HEC Paris et de l’Ecole Polytechnique.

La force du Mouvement des Junior-Entreprises reste son engagement et son implication pour participer aux transformations de la société.

CONTENU ASSOCIÉ