Smth went wrong: cURL error 7: Failed to connect to api.kiwi.junior-entreprises.com port 443: Connection refused Employabilité du profil Junior-Entrepreneur : le premier vrai succès de l’apprentissage expérientiel reconnu - Junior-Entreprises

Employabilité du profil Junior-Entrepreneur

Le premier vrai succès de l’apprentissage expérientiel reconnu

#cnje #emploi #expérience #formation

La plus-value de l’expérience en Junior-Entreprise

A l’heure où les recruteurs valorisent les expériences concrètes des étudiants, la mise en pratique de leurs enseignements est essentielle. Avant la fin de leur parcours en école ou université, les étudiants ne se contentent plus seulement de l’aspect théorique de leurs cours mais s’orientent vers une application plus pratique de ces enseignements par le biais de stages, d’alternances ou des Junior-Entreprises.

Créées en France en 1967, le principe des Junior-Entreprises a établi la première passerelle entre les grandes écoles et les universités et le monde de l’entreprise, avant les stages et l’alternance. Cette initiative a été portée par des étudiants de six écoles de commerce (ESSEC, ESC Bordeaux, Nice, Amiens, Montpellier et Rouen) en 1969, fondant ainsi la Confédération Nationale des Junior-Entreprises. En effet, leur objectif est de permettre aux étudiants de compléter leurs enseignements en acquérant une expérience professionnelle concrète. Depuis sa création le Mouvement des Junior-Entreprises a permis à plus de 500 000 étudiants de réaliser des projets pour des professionnels.

Les Junior-Entrepreneurs, des candidats compétents

Forts de cette expérience, véritable atout dans leur insertion professionnelle, 80,2% des Junior-Entrepreneurs trouvent leur premier emploi en moins d’un mois selon les chiffres de l’APEC, contre 70 % en sept mois chez les apprentis, et 82% en un an pour les étudiants en général.

Le profil Junior-Entrepreneur se divise en deux catégories: les administrateurs, étudiants en charge de gérer leur structure et leurs projets, et les consultants qui réalisent ces projets en échange d’une rémunération. Leur contact auprès de professionnels et la gestion de leur structure au quotidien leur permet de développer des soft-skills plus tôt que les autres étudiants.  D’après un rapport délivré par Universum, les Junior-Entrepreneurs affirment que leur expérience leur a permis de développer des qualités comme le travail d’équipe (70%) ou la communication (60%), atouts majeurs dans l’entreprise d’aujourd’hui.

Cet engagement spontané est professionnalisant, responsabilisant et enrichissant pour ces étudiants qui s’orientent généralement vers l’audit ou le conseil dans de grandes structures. Il a de plus un fort impact sur leur compréhension des problématiques du monde de l’entreprise et de ses enjeux. Le profil du Junior-Entrepreneur est caractérisé par le professionnalisme, l’engagement et l’investissement ; ce sont ces qualités qui leur permettent de s’adapter plus rapidement dans leur environnement et d’être efficaces dans leurs missions professionnelles. Ainsi cette expérience et ces qualités qu’ils développent leur ouvrent des portes vers de meilleures opportunités: près de 74% des Junior-Entrepreneurs sont cadres à leur entrée dans le monde professionnel d’après l’enquête d’insertion professionnelle des Junior-Entrepreneurs.

Une montée en compétence accompagnée par la CNJE

Junior-Entrepreneurs formés par un membre de la Confédération Nationale des Junior-Entreprises

Formation dispensée par les formateurs CNJE

Aussi, depuis sa création, ce sont plus de 22 000 heures de formations qui ont été dispensées auprès du Mouvement, pour 940 heures de formations l’année passée. De plus, la CNJE mobilise chaque année plus de 20 000€ pour assurer une offre de formation qualitative. Les Junior-Entrepreneurs peuvent ainsi monter continuellement en compétence au contact des formateurs et d’autres Junior-Entrepreneurs, pour s’améliorer tout au long de leur parcours.

 

CONTENU ASSOCIÉ