Covid-19 : les Junior-Entreprises se mobilisent

Face à la Covid-19, les Junior-Entreprises du premier Mouvement étudiant de France se sont mobilisées à plusieurs échelles.

Nous célébrerons bientôt le triste anniversaire du début de la pandémie de la Covid-19. Un an où chacun de nous aura été touché d’une façon ou d’une autre par cette crise exceptionnelle, de par son ampleur et ses conséquences. Face à ce cygne noir, théorisé par Nassim Nicholas Taleb, les Junior-Entreprises du premier Mouvement étudiant de France se sont mobilisées à plusieurs échelles pour transformer cette crise en opportunité de grandir ensemble et d’apporter leur savoir-faire à leurs clients. Flashback sur une année inattendue.

 

Une mobilisation générale

Dès l’annonce du premier confinement, les Junior-Entreprises ont répondu présentes en se mobilisant à plusieurs titres. 

Premièrement, c’est par leur générosité que les Junior-Entrepreneurs se sont révélées en réalisant de nombreux dons à des associations ou hôpitaux. Au total, ce sont plus de 60 000 € de dons qui ont été réalisés. Une aide précieuse dans un contexte sanitaire et de précarité inédit. À titre d’exemple, la Junior-Entreprise de l’INSA Lyon, ETIC INSA Technologies, a participé au projet LEACOM (Lyon Education Anti-Covid Makers) qui a permis de distribuer ainsi 12 244 visières à 36 instituts différents.

Également, les étudiants Junior-Entrepreneurs ont agit pour leurs clients en lançant des sessions d’échanges entre professionnels afin de trouver, ensemble, des solutions rapides et efficaces face aux défis que soulevaient cette crise sanitaire. L’initiative « Entreprenons Demain », lancée par la Junior-Entreprise ESCadrille Toulouse Junior Conseil, de l’école de commerce Toulouse Business School, a ainsi permis de réunir une dizaine d’entrepreneurs et de dégager des solutions concrètes. La Junior-Entreprise de Sciences Po Bordeaux, Ausone Conseil, a également proposé divers documents d’aide aux entreprises, accessibles sur les réseaux sociaux, afin de les renseigner sur les aides disponibles et les actions mises en place pour soutenir les entreprises durant la crise.

Lauréate du Prix d’Excellence 2020 qui récompense la meilleure Junior-Entreprise française, Dauphine Junior Consulting, la Junior-Entreprise de l’Université Paris-Dauphine, n’a pas dérogé à son titre en lançant pas moins de 3 projets singuliers :

– « L’observatoire étudiant » pour comprendre les impacts de la crise sanitaire sur le quotidien des étudiants. Une étude complète qui a notamment permis d’alerter sur la crainte de l’avenir pour 53% des jeunes ;

– Le projet Restart, lancé en collaboration avec 3 autres Junior-Entreprises que sont Junior CentraleSupélec, IÉSEG Conseil Paris et SEPEFREI, ayant pour but d’encourager et de soutenir l’innovation française. L’objectif étant d’inviter les Junior-Entreprises à lier leurs forces, au profit de jeunes entrepreneurs sociaux.

– Un projet de sensibilisation sur la condition des femmes face à la recrudescence des violences domestiques.

 

Enfin, certaines de nos Junior-Entreprises ont aussi pris part à des projets d’ampleur nationale comme Junior CentraleSupélec, la Junior-Entreprise de Centrale Supélec, qui a participé à l’appel d’offres lancé par le ministère des armées et ayant pour but d’obtenir des solutions innovantes face à la crise du Covid-19.

 

Le client au cœur des préoccupations

Cette crise s’est révélée être un catalyseur d’innovations pour nos Junior-Entreprises vis-à-vis de leurs clients.

Les structures ont ainsi adapté leurs offres de prestations pour répondre aux nouveaux besoins urgents des clients, notamment dans le cadre de la digitalisation de leur activité avec la création de sites web ou d’un besoin de développement du digital au sein de l’organisation. Pour cela, de nombreuses Junior-Entreprises ont fait preuve de solidarité en proposant des études pro bono.

Également, ce sont de nouvelles offres qui ont été proposées aux clients des Junior-Entreprises notamment des offres de gestion de crise ou de ressources humaines pour s’adapter au contexte.

Enfin, les Junior-Entrepreneurs ont repensé leur stratégie autour de l’expérience client afin de leur proposer un accompagnement sur-mesure et de maintenir le lien de confiance avec ces derniers.

 

Un impact aussi en interne

Cette crise aura eu un impact certain sur le fonctionnement interne des Junior-Entreprises. Au cours du premier confinement notamment, de nombreuses initiatives ont vu le jour pour souder les Junior-Entrepreneurs entre eux et créer une émulation autour de projets impactants.

 

Synerg’hetic, la Junior-Entreprise de l’école HETIC, a proposé des tables rondes entre Junior-Entrepreneurs afin d’aider ces derniers à mieux gérer leur structure, à repenser leur organisation et à tirer parti de la situation. 

 

C’est aussi des changements profonds que les Junior-Entreprises ont opéré en interne avec la digitalisation de leurs processus et de leur activité. Ceci les a poussées au développement d’une meilleure communication interne et à une accentuation des formations en distanciel pour garder un lien entre leurs différentes parties prenantes. 

 

Aussi, les consultants des Junior-Entreprises ont été sollicités dans le cadre de hackathons lancés pour développer des projets solidaires, ou en lien direct avec des problématiques liées au Covid-19.

 

Retrouvez l’exemple des projets mis en place durant la crise sanitaire ici : 22 Junior-Entreprises présentent leurs initiatives face à la Covid-19

CONTENU ASSOCIÉ