Auditeurs-Conseil : comment valoriser votre profil en entretien

Mettez en avant vos compétences, savoir-faire et savoir-être acquis

#alternance #audit #compétences #conseil #emploi #entretien #savoir-être #savoir-faire #stage

Être un auditeur-conseil : un vrai plus, mais comment le valoriser sur le marché du travail ? Grâce à Yasmine Amghar (Altéo Conseil), Benoît Julien (ESSCA Junior Conseil), Thomas Mansuy (Junior ESTP), Valentin Quantin (ESSCA Junior Conseil) et Damien Serpolet (ICN Junior Conseil), vous savez désormais comment valoriser votre profil sur les réseaux sociaux professionnels. Découvrez aujourd’hui toutes leur best-practices pour faire la différence lors d’un entretien ! 

 

Votre expérience en tant qu’auditeur-conseil peut constituer un véritable atout différenciateur pour favoriser votre insertion professionnelle. 

“Ce que je conseille, c’est de commencer par expliquer son expérience en Junior pour que le recruteur comprenne quel est le contexte et ce que représente le Mouvement. Ensuite, le mieux est de présenter le profil d’auditeur-conseil comme un véritable moyen de se démarquer. Enfin, je trouve important de parler des compétences développées et « mises à l’épreuve », mais aussi de parler du processus de recrutement et de sa sélectivité.”

“En entretien, j’ai tendance à dire que c’est le simple prolongement de mon investissement en Junior et que le côté « challenge » de l’audit-conseil m’a énormément plu. Lors d’un audit, on a que quelques heures pour voir ce qu’une Junior a fait pendant l’année, ce qu’elle a réussi et ce qu’elle n’a pas réussi. Il faut également faire preuve de beaucoup d’ouverture d’esprit puisqu’on découvre des organisations qui ne fonctionnent, la plupart du temps, pas comme notre Junior. On doit s’adapter à l’environnement et à l’univers de la Junior auditée.”

“J’en ai déjà parlé avec mes collègues et mes supérieurs lors d’un stage. Je restais souvent le soir après le travail pour avancer sur les projets de ma Junior, donc mes collègues ont fini par me demander ce que je faisais. De fil en aiguille, je leur ai parlé de la Confédération et des campagnes d’audit. Ils étaient très intéressés et impressionnés. D’une manière plus générale, je pense que vous pouvez valoriser facilement votre profil auditeur-conseil lors d’un entretien si le stage pour lequel vous prétendez requiert des compétences acquises lors de vos audits-conseil, ou qui a des missions semblables ou s’en rapprochant. Vous aurez très certainement l’occasion d’en parler durant vos 4 ou 6 mois de stage : en effet, ce sont réellement des expériences qui vous marquent et vous forment. Ainsi, vous pourrez briller et continuer à faire bonne impression en dehors des horaires de travail, ce qui vous permettra peut-être d’avoir une lettre de recommandation, un autre stage dans cette entreprise ou encore des contacts.”

Mais plus précisément, que peut-on valoriser suite à l’expérience auditeur-conseil ? Incontestablement, des savoir-faire, notamment dans le cadre d’une carrière dans l’audit, dans le conseil ou plus généralement dans le management.

“Le fait d’être auditeur-conseil pour la CNJE m’a permis d’être opérationnel plus rapidement dans le monde de l’entreprise (et même parfois plus efficace que des personnes avec une grande expérience professionnelle). En effet, j’ai acquis une méthodologie qui s’applique également dans l’audit, et plus spécifiquement en audit interne. Lorsque je me rendais dans un magasin lors d’un audit, je devais vérifier que les procédures étaient respectées en réalisant des tests sur ces procédures et je complétais ma grille d’audit au fur et à mesure… On fait facilement le parallèle avec l’audit-conseil en Junior : on déroule des process et on vérifie que ceux-ci sont conformes aux prérequis de la CNJE. À titre d’exemple, il m’a fallu 3 audits de formation pour être opérationnel en audit magasin quand ma prédécesseure en a eu 6.”

Au-delà de la carrière d’auditeur, cette expérience peut être valorisée pour tous types de métiers. En effet, en J.E., non seulement l’auditeur-conseil développe son esprit d’analyse et sa capacité à prendre du recul, mais il gagne aussi en pédagogie et en assurance : “être auditeur-conseil présente aussi ses difficultés : lorsque nous signalons qu’une étude n’est pas conforme (Hors Qualité ou Hors Déontologie) ou que nous conseillons à la Junior de revoir l’un de ses processus, il faut savoir argumenter. Il faut savoir rester ferme, et surtout justifier son choix – même si vous êtes du même âge et parfois plus jeune que vos interlocuteurs !”

D’un point de vue plus général, le fait d’être auditeur-conseil vous apporte de nouvelles compétences qui sont valorisables dans le monde de l’entreprise. À la fin de l’audit-conseil, pour réaliser le débriefing au cours duquel il revient sur les points forts et les points faibles de la structure et propose des pistes d’amélioration, l’auditeur doit aller à l’essentiel tout en trouvant les mots justes afin que son message passe. Cet apprentissage vous sera utile lorsque vous présenterez quelque chose en entreprise ou lorsque vous devrez faire un feedback sur le travail d’un de vos collègues. Qui plus est, la réalisation d’un audit impose aux auditeurs-conseil de s’adapter rapidement à la structure et de porter sur elle un regard macroscopique afin de la conseiller au mieux. C’est pourquoi cette expérience leur permet de devenir plus créatifs et de savoir réagir plus rapidement face à des situations nouvelles.

Voici quelques unes des compétences développées par les auditeurs-conseil. Quelle que soit la carrière à laquelle vous vous destinez, vous pouvez être sûrs que certaines d’entre elles vous seront utiles !

Prise de recul : vous serez capable d’adopter une vision macroscopique sur une structure afin d’appréhender son fonctionnement et de lui fournir des pistes d’amélioration ;

Pédagogie : vous serez en mesure de donner des conseils adaptés à une structure ;

– Adaptabilité : vous saurez vous adapter aux situations nouvelles pour trouver rapidement des solutions pertinentes ;

Analyse et esprit critique : vous serez amenés à aller en profondeur dans les sujets que l’on vous confie et à remettre en question votre travail et questionner celui des autres ;

Ouverture d’esprit : chaque structure est unique ! En allant à la rencontre de nouvelles Juniors, vous découvrirez donc des domaines d’intervention, des problématiques et des fonctionnements très divers.

– Investissement : être auditeur-conseil, c’est s’investir pour le mouvement des Junior-Entreprises… et faire preuve d’une grande force de travail !

Polyvalence : l’audit-conseil sollicite ces compétences (et bien d’autres) toutes à la fois ! Selon le poste que vous envisagez ou les attentes du recruteur, vous pourrez convoquer celles qui correspondent le mieux.

“N’oubliez pas que cette expérience est valorisante sur le CV et qu’il serait dommage de se priver d’en parler aux recruteurs qui cherchent des personnes investies.”

CONTENU ASSOCIÉ